Tres rare BOUCLIER DE GUERRE Pueblo probablement…

Lot 68
5 000 - 7 000 €

Tres rare BOUCLIER DE GUERRE Pueblo probablement…

Tres rare BOUCLIER DE GUERRE Pueblo probablement Acoma ou Jemez XIX° siecle ou plus ancien
Cuir, pigments plumes, coton
Diametre 52 cm
Bouclier peint d'un masque au visage rond a moitie jaune a moitie bleu-noir separe par une arete nasale verte. La bouche laisse apparaitre les dents stylisees par une ondulation noire sur fond blanc, aux levres rouges. Les yeux sont realistes. Le masque est somme d'une coiffe, borde de cornes et comporte une importante barbe rayonnante polychrome. Le bouclier est cercle de noir. Ce bouclier est compose de deux epaisses peaux tannees superposees reunies par quatre rangs de coutures concentriques en cuir. L'arriere comporte une prise centrale en cuir et deux boucles excentrees. Celles-ci sont actuellement reunies par une laniere de coton. Ces boucles excentrees permettent la pose d'une bandouliere permettant ainsi de porter le bouclier lors de deplacements, mais aussi lorsque le besoin se faisait sentir d'utiliser les deux mains lors d'un combat, de lacher le bouclier et de le retrouver rapidement. Si les boucliers pouvaient avoir un role d'intimidation de l'ennemi, de parade ou de defiance, les populations pueblos utilisaient ces boucliers a titre defensif, ce qui explique la double epaisseur de cuir qui souvent les compose. Mais aussi le bouclier permettait de s'attirer les bons auspices de divinites tutelaires, qui permettaient au guerrier d'etre protege par un pouvoir supra humain. C'est ainsi que la figure representee sur le bouclier presente pourrait correspondre au Chef Kachina des Acoma: Tsitsanits (voir planche 1 ‘Origin Myth of Acoma and Other Records ‘ Matthew W Sterling, BAE bulletin 135 de 1942).
Bien que les boucliers des indiens des plaines aient ete souvent l'oeuvre de chamanes, cela ne semble pas etre le cas pour les populations pueblo. Si des tendances ‘decoratives ‘ ou stylistiques apparaissent pour chaque pueblo, il n'est pas rare que des influences apparaissent entre les divers villages. Souvent ceux-ci sont distants de quelques dizaines de kilometres. Mais aussi comme le souligne Barton Wright ‘A complicating factor in assigning designs to particular pueblos or tribes was the extensive interchange of shields under conditions of warfare. If an enemy was killed where it was possible to retrieve his possessions, a good shield would be taken along with his scalp ‘ (B Wright, “Pueblo Shields”, pg 13)
La datation de ces boucliers reste toujours sensible. De nombreux petroglyphes pre contact montrent des guerriers tenant des boucliers decores. Selon Barton Wright, ils furent utilises par les populations pueblo de 1700 a 1850. A quelques exceptions pres ils ne furent plus fabriques apres cette date.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue