TRES RARE MATERNITE Civilisation du Sud-Ouest...

Lot 84
Aller au lot
40 000 - 60 000 EUR

TRES RARE MATERNITE Civilisation du Sud-Ouest...

TRES RARE MATERNITE Civilisation du Sud-Ouest des Etats-Unis
Pierre
Datation proposee: 12eme au 19eme siecle
Hauteur: 32,5 cm; Largeur: 20 cm; Epaisseur: 12,5 cm
Rare, surprenante et etonnante maternite qui souleve en nous de nombreuses interrogations. Est-ce une pierre sculptee, polie ? Est-ce une pierre livree brute a notre sensibilite ? Concretion ou fusion de deux blocs distincts en un ensemble ? Si bon nombre de questions ne trouveront pas de reponse, cette piece est sans aucun doute un support de reflexions et de douceur. Une mere aimante allaite son nouveau-ne. Du bloc de pierre se detache la tete ovale de la mere nourriciere. Pas de cou et pourtant, la tete est legerement inclinee vers la droite. Les traits du visage se dessinent alors: une ligne verticale pour le nez, deux rectangles horizontaux gris plus fonce pour les yeux et une petite bouche se traduit par une legere abscence de matiere. Le corps est de courbes et une petite protuberance marque, comme une pression protectrice, l'enveloppe maternelle sur le corps de l'enfant. La tete, un ovale delimite par une fine marque, repose sur le ventre de sa mere. Le corps, dispose en diagonale, s'epaissit comme un corps emmaillote.
Une douceur extreme se degage de cette piece - aucun angle, des courbes sinueuses ou le regard se laisse glisser. Le visage de la mere semble apaise, elle veille sur son enfant, paupieres closes.
Fetiche, idole, effigie tant de termes que nous pourrions employer pour tenter de la definir. Les anciens consideraient ces pierres naturelles comme des elements des corps des divinites, voire les divinites elles-memes. ‘Concretion fetishes are usually strangely shaped rocks which, having the appearance of human organs, are considered to be petrified organs of gods and potent to assist mankind.” Ruth F. Kirk d'apres les ecrits de Frank H. Cushing qui, lui-meme ajoute: “One objet, a mere concretion will have something about it suggesting an organ of the human body. It will then be regared as the genital organ of some ancient being and will be highly prized... as a means approaching the spirit of the god to whom it is supposed to have once belonged...”
Il est explique ici la valeur de ces sculptures: parfois placees sur des autels au cours de ceremonies, elles sont la manifestation physique des organes des dieux, voire les dieux eux-memes.
Ainsi ces objets sont-ils porteurs de vie de maniere permanente. Avant concretion: pur instrument de vie, et ensuite ils deviennent non seulement symbole de cette puissance mais aussi manifestation visuelle de la vie meme - une maternite ne pourrait trouver meilleure origine. Ruth Kirk souligne que le plus ancien des kachinas, Koyemshi, appele ‘mud head ‘ dans le langage commun, etait appele par les Zuni «a'hlasiwe». C'est le meme mot qui est utilise pour decrire certaines concretions sacrees.
Bibliographie:
-On retrouve ce type de concretion de pierres dans l'ouvrage de Thomas E. Mails, The Pueblo Children of the Earth Mother, New York, Doubleday & Compagny, 1983, p.324. Il s'agit d'un ensemble de fetiches naturels trouves dans le pueblo de Po-Shu (village occupe de 1375 a 475 ap JC)
-Mais aussi des explications sur l'apprehension de ce type de pierres dans la publication de Ruth F. Kirk, Introduction To Zuni Fetishism, Santa Fe, Archaeological Institute of America, 1943, p.3 et 19.
-Dans ‘Hopi Material Culture Artifacts Gathered by H R Voth in the Fred Harvey Collection», est reproduit page 96 une spirale naturelle representant Pookonhoya, divinite de la guerre et de la protection.
-Lesley White dans “The Pueblo of Sia, New Mexico” (Smithonian Institution, Bureau of American Etnology, Bulletin 184, 1962) reproduit deux concretions naturelles considerees sacrees.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue